Menu

La Bourse a changé / Plus jamais de Krach et nouvelle donne

Analyse fondamentale, Analyse technique. Une bourse qui évolue en fonction des profits des sociétés mais qui ne reflète pas l’économie. La Bourse a changée et va encore changer.

On a l’impression d’entendre parfois tout et son contraire pour expliquer les mouvements de la bourse.

Pourtant, j’ai passé quelques chroniques déjà à expliquer qu’il n’y a pas d’incohérence. Tout est possible et tout est réalisable en bourse.

On peut aller de records en records en bourse et penser que l’économie ne va pas bien.

Ainsi la bourse évolue en fonction de la psychologie des foules, des peurs et des espoirs à court terme.

Décide de revaloriser des dossiers, secteurs et zones géographiques à moyen terme selon l’évolution des taux et données économiques.

La bourse enfin va surtout refléter sur le long terme l’évolution des profits des sociétés.

Mais elle ne reflètera pas l’économie, car l’économie c’est un bassin de PME.

Depuis 20 ans, de moins en moins de PME sont en bourse. il était plus facile de se financer via le private equity ou directement en dette. De lever plus d’argent et de se faire mieux valoriser.

Avec la montée des taux, la bourse va certainement attirer à nouveau plus d’introductions pour lever pas cher des sommes.

Mais clairement la bourse est pondérée en fonction des capitalisations boursière.

Aujourd’hui les plus grosses capitalisations boursières sont aux US et sur des valeurs technologiques qui emploient que peu de monde contrairement à l’industrie.

Ainsi il est en fin de compte normal d’avoir l’impression que la bourse ne reflète pas l’économie et ce que l’on constate dans notre quotidien. Car cela fait longtemps que la bourse représente surtout un secteur d’activité et un pays.

Les US c’est 70% de la capitalisation boursière mondiale. La tech c’est 35% de la capitalisation boursière des US; Et la tech c’est quoi , peut être 3% de l’emploi…

C’est pour cela que je disais de ne pas s’affoler et prendre cela comme un signe de krach quand on avait des licenciement à tour de bras des géants de la tech en 2022.

Tout est relatif.

Mais mon point le plus important est celui-ci.

Avec l’avènement des ETF on ne fait que renforcer ce phénomène de concentration.

Les grosses entreprises sont de plus en plus riches et il n’y a plus de concurrence. Les concurrents sont rachetés. Microsoft a du racheter pas moins de 500 entreprises en 10 ans.

Comme les gros sont de plus en plus riches, y’a pas de limite, on peut tuer toute disruption dans l’œuf et se l’accaparer.

Et nous en venons donc aux flux qui sont pour moi la force la plus importante en bourse et la plus oubliée.

Le prix du marché est fonction de l’offre et de la demande.

Ces dernières années, les gros, devenus de plus en plus riches, versent de plus en plus de dividendes mais surtout rachètent leurs concurrents et leurs propres actions.

En bref, il y’a de moins en moins d’actions en bourse et une demande de plus en plus forte.

Les prix montent, la bourse est dite chère surtout à cause du fait, qu’il y’a plus de demande que d’actions disponibles.

Le phénomène s’auto entretient donc et devient exponentiel.

Au point que chacun aura pu le remarquer, l’essentiel des volumes d’une séance se fait dans les 10 dernières minutes de la séance. Et si je suis gros et que je veux passer bcp de titres, il va me falloir trouver de la liquidité.

Le reste se fait à l’ouverture. En gros contrairement à ce que les courtiers voudraient en rallongeant les séances à la nuit pour augmenter leurs frais. Cela ferait plus de sens de réduire et limiter l’ouverture de la bourse à 4-5h par jour. Cela réduirait aussi la volatilité et l’aspect psychologique qui peut déclencher des décisions irrationnelles car les cours sont trop volatils à cause de l’illiquidité.

Comme celle-ci est sur les dernières minutes, je vais donc renforcer ce biais là en passant mes ordres également en fin de séance. Et lorsque l’on sait que l’essentiel de l’évolution d’un marché se fait pendant la nuit. En conservant ses actions entre la fermeture et l’ouverture c’est là que le marché offre la plus forte performance.

On comprend vite que la fin de séance est tout simplement devenue le moment le plus important pour passer ses ordres. Et le début pour ajuster le tir en fonction des news.

ce phénomène qui touche les Us depuis de nombreuses années s’exporte et c’est déjà le cas en Europe.

Autre phénomène, les rachats d’actions. J’avais pu parler du fait qu’il ne faudrait surement pas longtemps aux américains qui commencent à trouver leur marché un poil cher, pour se rendre compte qu’en Europe les résultats sont meilleurs, se payent moins chers, et surtout que les entreprises se mettent aussi à distribuer des dividendes et des rachats d’actions en hausse.

Si bien que même avec la hausse des taux, la bourse est encore compétitive car elle offre un rendement supérieur et donc une prime au risque.

Les problèmes apparaitront donc quand les profits ne seront plus au rendez vous, que les dividendes et les rachats d’actions baisseront et donc il sera plus intéressant d’acheter de l’obligataire sans risque à 4,5% que de se risquer en bourse.

Bref, y’a encore certainement une vague à jouer. Et celle-ci l’est déjà depuis quelques mois. Le retour en grâce de l’Europe et donc des flux sur celle-ci.

On peut déjà en témoigner quand on voit certains titres Européens évoluer fortement à partir de 15h30 -heure d’ouverture des US.

Et Goldman Sachs qui en rajoute une couche dans son dernier rapport

Les entreprises n’ont jamais été aussi riches. les grosses. pas les petites qui font l’économie.

Mais ces grosses peuvent continuer de motiver la hausse des bourses grâce à leurs profits, aux dividendes, rachats d’actions et à l’attrait des flux US pour diversifier leur portefeuille.

Des flux qui viendraient sur un marché rendu illiquide avec le désamour pendant près de 17 ans et encore moins de titres disponibles avec les rachats d’actions, fusions et acquisitions en cours.

Un phénomène qui s’auto entretient. Et s’exporte.

Voilà pourquoi la bourse parfois peut sembler loin de la réalité.

Car la force la plus importante à ses yeux et aussi invisible pour la majorité.

Mais plus pour vous qui lisez ces lignes.

Portefeuille Graphseo Bourse

RAs, je reprend en douceur en gérant ce qu’il me reste. Les Chinoises poursuivent le rebond à la faveur d’un peu plus de stimulus

amicalement

Julien

Note: Tous les trades sont discutés, annoncés et partagés en temps réel sur L'Académie des Graphs.

ici, vous avez la photo à l'instant t. Le portefeuille représente mes convictions personnelles consolidées (de mes différents courtiers) et n'est pas pas une incitation à l'achat ni à la vente. Il s'agit de mon portefeuille dynamique donc agressif. J'ai un autre portefeuille bas de laine long terme diffusé exclusivement sur l'Académie des Graphs. Le portefeuille est là pour partager avec vous en toute transparence mes convictions au quotidien mais n'a pas vocation à être suivi.

La performance annuelle inclus les gains ou moins values latentes des positions en cours. Cela inclus aussi les gains ou pertes de change sur les actions hors Euro (c'est reflété dans la perf de chaque action individuelle). Les éventuels retraits sont annoncés. La performance est donc en net.

Performance 2023: +38%; 2022: +46%; 2021: +122%; 2020: +121%; 2019: +79%; 2018: +21%; 2017: +24%; 2016: +12%; 2015: +45%; 2014: +30%; 2013:+72%, 2012:+9%, 2011:-11%...

Recevez mes nouvelles positions ainsi que mon portefeuille boursier par email via des chroniques régulières. C'est gratuit !

Mes écrits sont motivés par vos retours : Partagez cet article. Une question ? Posez-la moi par email ou directement sur mes réseaux

Julien
Julien

Julien Flot est Trader pour compte propre depuis 2006 et vous aide en toute transparence au quotidien à mieux investir en bourse.
Julien est comme vous, il a un jour voulu débuter en bourse, rapidement perdu quelques milliers d'euros avant d'apprendre de ses erreurs, bâtir une stratégie et l'appliquer avec discipline. Aujourd’hui grâce à sa "stratégie du moindre risque" il est devenu un investisseur qui bat régulièrement le marché! Sur Graphseo bourse, il partage depuis 2008 ses conseils en bourse, analyses et trades avisés pour vous aider à mieux investir et gagner en bourse à moindre risque! Découvrez son histoire en cliquant-ici

Comme plus de 10 000 personnes, recevez ma formation, mon top actions et mes chroniques

Recevez gratuitement tout ce qu'il vous faut savoir pour mieux investir, réussir en bourse dès demain et ma formation gratuite pour bien débuter.