La bourse ne donne pas des gifles mais des portes de saloon

C’est ce que l’on nomme une porte de saloon en bourse. Ce qui choque plus c’est la rapidité, pas la volatilité. En moins de 24h donc la décision de la FED d’être faucon mais pas trop ou moins que le marché l’anticipait, laisse quand même place à la peur de ne pas en faire assez pour résorber l’inflation alors que la croissance, solide certes actuellement va ralentir sans doute bien aidée par la volonté de remonter els taux. Donc récession et gros mots stagflation au menu reste une option, plus en Europe qu’aux US.

Pensée Bourse

C’est un peu la leçon de ce marché. Les mauvaises nouvelles peuvent être achetées car elles sont moins pires que prévues ou veulent dire que les banques centrales devront redevenir accommodantes plus tôt que prévu ou être moins faucon que prévu. Les bonnes nouvelles peuvent être vendues car cela pousse les banques centrales à resserrer.

Et des stats on va en avoir avec le Chômage cet aprem puis les stats inflation à venir

Les banques centrales doivent resserrer mais pas trop. La dette doit se faire grignoter par l’inflation mais on doit casser une partie de l’inflation qui risque de devenir durable et d’augmenter le coût de la dette pour nombreux états et surtout entreprises par la montée des taux long terms. C’est facile mais pas simple l’économie en ce moment et banquier central n’est pas un job que j’envie.

Téléchargez tout de suite et gratuitement mon livre plein de conseils exclusifs pour savoir comment détecter les bonnes actions à acheter et surtout au bon moment en cliquant ici

Bref, c’est surtout une question de flux. Les US ont profité de leur résilience jusqu’alors, du dollar fort mais toute bonne chose a une fin, et même si les obligations ne revêtent pas encore le costume d’alternative, on sent bien que les flux peu à peu s’échappent. Alors la tendance de fond reste valide de rotation sectorielle plus que de panique générale. Bien que là sur la séance d’hier on a démontré que les appels de marge sur la tech peut contaminer le reste et créer un sell off.

Cette capitulation, pour moi c’est ce qu’il manquait au marché pour vraiment mettre un point bas sur lequel reconstruire sainement. Savoir où sera ce point bas est un exercice compliqué. Les optimistes diront qu’on y est, les objectifs diront 12300. Les pessimistes commenceront déjà à parler des 11500 sur NAsdaq. Quoiqu’il en soit, il faut garder du cash, car il faudra y voir une opportunité à mon sens.

Car oui les tendances macro et micro économiques vont se dégrader. Mais on parle surtout d’une normalisation à mon sens suite à l’équivalent d’un plan marshall covid qu’il faut maintenant digérer avec une guerre en prime. C’est pour moi un mauvais moment à passer, mais si les banques centrales jouent bien leur numéro d’équilibriste, on peut se retrouver plus fort en 2023.

L’important est de bien comprendre que le marché a souvent besoin de broyer du noir avant d’espérer à nouveau et de se dire que la situation n’est pas si catastrophique que cela. Une récession oui, une stagflation peut être, mais les niveaux seront bien moins importants et durables que la majorité des investisseurs semblent l’anticiper. Le problème majeur ce sont les flux, et l’impact donc sur la volatilité des marchés dont je n’ai pas besoin de définir le terme. Avec le fait que nous ne sommes pas tous égaux, certains pays s’en sortiront bien mieux grâce à la guerre des monnaies.

Alors plus que jamais, les actifs tangibles attirent mais peuvent eux aussi être impactés en cas de capitulation du marché. Cela n’en restera pas moins des opportunités d’achat à mon sens. Mais tout, comme toujours est question de timing et parfois il convient de ne pas se précipiter, d’apprendre que de ne rien faire, c’est une décision en soit, il qu’il convient de vouloir plus protéger son capital que d’avoir peur de louper le point bas dans ce type de marché nerveux et encore avec assez de liquidités pour retourner sa veste en un instant.

Analyse CAC 40

Peu à peu le CAC dégrade mais ne lâche pas grâce au pétrole et à ses valeurs values. Mais attention, on parle quand même de la dégradation de l’économie, et le CAC reste truffé de valeurs cycliques. Si les résultats du premier trimestre étaient bons, nombre de Patrons ont commencé à être prudents sur le reste de l’année. Attention aux profit warning.

Le soutien de marché dans un monde inflationniste où les entreprises ont bcp de cash, c’est donc qu’elles doivent l’utiliser avant qu’il valle moins. Fusions acquisitions, rachats d’actions, dividendes, c’est l’un des derniers catalyseurs et la fenêtre se referme vite.

Niveau graphique, on est venu tester le support oblique ce matin par deux fois, s’il lâche, il faudra faire attention à la mise en route de la capitulation. Surement moins impressionnante que sur les valeurs techs c’est sur, mais de quoi entrevoir tout de même la zone des 6100 comme un objectif.

Bref, pas de quoi redevenir positif sous les 6500 pour moi dorénavant. On reste dans la construction fragile mais qui tient.

Même un cessez le feu en Ukraine serait un soulagement de court terme. Le mal est fait pour quelques temps avant que l’espoir renaisse. Bien sûr il faut accepter que l’on aura toujours bcp de volatilité avant d’en avoir moins et que les congestions arrivent à leur terme.

Il faudra cependant vite réagir, car le moral des acheteurs est usé , ainsi que leurs cartouches déjà qui soutiennent le marché tant bien que mal depuis des semaines.

Analyse CAC 40
Analyse CAC 40

Souhaitez-vous recevoir un email pour être averti dès la publication de mes nouvelles positions? Alors Cliquez-ici

Portefeuille Bourse

J’ai pas mal allégé le portefeuille pour retrouver du cash mais pas assez vite pour ne pas sentir le retour de la porte de saloon me démonter l’épaule. C’est la bourse. Les réactions du marché sont surprenantes dans les deux sens et prouvent bien que le marché interprète beaucoup mais surtout est dans une gestion court terme d’arbitrages.

Cela reste un marché nerveux qui digère dans des figures de congestion. Donc à l’intérieur il faut continuer à s’attendre à de la volatilité sans direction claire. Cela reste un marché de traders en mode prendre ce qu’il y’a à prendre et je ne change pas mon avis depuis des mois sur ce point.

Toutes les positions sont partagées en temps réel au sein de l’Académie.

Portefeuille Graphseo bourse trading dynamique
Portefeuille Graphseo bourse trading dynamique

amicalement

Julien

Note: Toutes les positions sont discutées et annoncées en temps réel sur L'Académie des Graphs. Le portefeuille est mis à jour une fois par jour. Les positions prises ou soldées en cours de journée post publication sont stipulées directement dans l'article du lendemain. Chaque fin de mois et chaque fin d'année, un article spécifique est publié pour faire le bilan de la performance du mois et de l'année. Le portefeuille représente mes convictions personnelles consolidées (portfolio zonebourse) et ne sont pas une incitation à l'achat ni à la vente.

Performance 2021: +122%; 2020: +121%; 2019: +79%; 2018: +21%; 2017: +24%; 2016: +12%; 2015: +45%; 2014: +30%; 2013:+72%...

La performance moyenne annuelle est de +40% depuis 2008. Avec l'accroissement du capital, je prends moins de risques aujourd'hui et vise +20% par an selon les conditions de marché. Ce qui m'importe, c'est le gain en valeur que représente ces +20% et non le pourcentage de gain seul. On ne gère pas un portefeuille à 6 chiffres comme on en gère un à 7...

Mon capital et mon horizon de placement sur chaque titre ne sont surement pas les mêmes que les vôtres. Le portefeuille est là pour partager avec vous en toute transparence mes convictions au quotidien mais n'a pas vocation à être suivi. Mon but est de vous apprendre à pêcher votre propre poisson et non à vous le donner. Cela reflète uniquement mon avis/opinion qui ne saurait valoir recommandation.

Les frais sont de 0,10% par ordre soit 0,2% l'aller retour (TTF en sus lorsque applicable) qui sont prélevés à la clôture de la position afin que vous ayez la performance brute de chaque position. La performance globale, elle, est nette de frais. Les éventuels retraits sont annoncés, notamment quand vient le moment de payer les impôts sur bénéfices. La grande majorité des bénéfices sont réinvestis depuis 2008. Les retraits/virements ponctuels annoncés. La performance est donc en net.
Merci de faire tourner et partager cet article
Image par défaut
Julien Flot

Julien Flot est Trader pour compte propre depuis 2006 et vous aide en toute transparence au quotidien à mieux investir en bourse.
Julien est comme vous, il a un jour voulu débuter en bourse, rapidement perdu quelques milliers d'euros avant d'apprendre de ses erreurs, bâtir une stratégie et l'appliquer avec discipline. Aujourd’hui grâce à sa "stratégie du moindre risque" il est devenu un investisseur qui bat régulièrement le marché! Sur Graphseo bourse, il partage depuis 2008 ses conseils en bourse, analyses et trades avisés pour vous aider à mieux investir et gagner en bourse à moindre risque! Découvrez son histoire en cliquant-ici

Un commentaire

  1. Bonjour julien, je viens de voir ton portefeuille d actions; il y a une societe que je ne comprends pas pourquoi tu l as acheté; ( quantum genomics) quand je vois le graphique, c est pas terrible;
    Je me demande pourquoi; car apres avoir acheté plusieurs de tes formations et les explications que tu nous donne; je n aurrais jamais acheté.,???

Laisser un commentaire