Le cac 40 incapable de rebondir au 10 juin 2013

Vous voulez débuter sans tomber dans les pièges? progresser rapidement? Vous en avez marre de reperdre tous vos gains durement gagnés en un instant? Vous voulez enfin gagner régulièrement et sans stress ? Alors laissez-moi vous apprendre tout ce qu'il vous faut savoir pour enfin franchir un cap dans votre trading et ne plus jamais être le même investisseur. Cliquez-ici pour en savoir plus maintenant

Le cac 40 en ne pouvant réussir à dépasser les 3887 points s’est montré incapable de rebondir. En effet un rebond ne pourrait se mettre en place sur le cac 40 que si celui-ci s’affranchi des 3887 points. il y aurait dès lors un objectif d’aller atteindre les 3936-3950 points. Mais ce rebond n’en demeurerait pas moins qu’un simple rebond technique dans une tendance haussière de fond qui s’essouffle, preuve en est aujourd’hui. Les acheteurs doivent pour moi rester extrêmement méfiant. L’arrivée sur le support des 3790 n’a pas crée une forte poussée acheteuse. Alors que ce support des 3790 est tout de même solide. Cela doit pousser à ne pas penser que le cac 40 vient de faire un nouveau creux pour mieux repartir à l’assaut des 4090 points. Il convient de rester prudent. Ainsi pour les plus téméraires je dirais que sous 3887 points inutile d’acheter. Et au-dessus de 3887 points, autant la jouer petit bras et opportuniste en prenant rapidement ses plus values. Ce n’est qu’au dessus des 3980 que le courant acheteur reprendrait de la force et qu’on pourrait croire en une nouvelle jambe de hausse pour attaquer les 4090 points. En attendant, les vendeurs gardent la main et pourrait donc si le cac peine à lancer le moindre rebond, enfoncer le cou assez rapidement avec 3775-3750 en objectif.

Rebond technique si l’on dépasse 3887 d’objectif 3936-3950 => prendre des bénéfices rapidement.

Sous 3887 et surtout sous 3850 opinion baissière avec 3775-3750 en objectif avec pour finalité une forte probabilité pour les vendeurs de vouloir tester les 3680 avant un rebond digne de ce nom.

Vous voulez débuter sans tomber dans les pièges? progresser rapidement? Vous en avez marre de reperdre tous vos gains durement gagnés en un instant? Vous voulez enfin gagner régulièrement et sans stress ? Alors laissez-moi vous apprendre tout ce qu'il vous faut savoir pour enfin franchir un cap dans votre trading et ne plus jamais être le même investisseur. Cliquez-ici pour en savoir plus maintenant

signature

Julien Flot est Trader pour compte propre et consultant depuis 2006. Il dispense des formations en bourse et des conseils avisés pour aider les investisseurs sérieux à mieux investir en bourse et surtout acheter des actions au bon moment à moindre risque.

A propos de Julien Flot

Julien Flot est Trader pour compte propre depuis 2006 et vous aide en toute transparence au quotidien à mieux investir en bourse. Julien est comme vous, il a un jour voulu débuter en bourse, rapidement perdu quelques milliers d'euros avant d'apprendre de ses erreurs, bâtir une stratégie et l'appliquer avec discipline. Aujourd’hui grâce à sa "stratégie du moindre risque" il est devenu un investisseur qui bat régulièrement le marché! Sur Graphseo bourse, il partage depuis 2008 ses conseils en bourse, analyses et trades avisés pour vous aider à mieux investir et gagner en bourse à moindre risque! Découvrez son histoire en cliquant-ici

Suivez-le sur:

Comment je suis passé d'un petit compte à un portefeuille boursier à 6 chiffres...et comment vous pouvez en faire de même!

La stratégie du moindre risqueUtilisez ma méthode et adoptez comme moi, une stratégie de moindre risque. Débutez, progressez et augmentez votre taux de réussite en devenant un investisseur qui gagne régulièrement en bourse tout en maîtrise et donc durablement. J'ai crée spécialement une formation pour vous guider pas à pas. Découvrez comment acheter les bonnes actions au bon moment et surtout comment savoir quand les vendre avant qu'elles ne baissent.


Profitez d'une méthode clé en main qui gagne, en réduisant les risques et donc en vous permettant de dormir sur vos deux oreilles. Découvrez-la maintenant en cliquant ici.

Cliquez-ici pour en savoir plus

Partagez votre opinion:

jojo says 12 juin 2013

Bonjour les graphs

Avant qu’on ne veuille penser à rembourser de la dette il faudrait déjà arriver à ne plus en faire et présenter des budgets équilibrés et positifs

Ce qui vient d’arriver avec la télévision en GRECE devrait arriver chez nous car ils sont tous surpayés et tous les ans en déficit, alors qu’il y a énormément de privés qui s’y intéressent

Reply
gregory says 11 juin 2013

Moi ça me fait bien rire…comment peux t’on rembourser plus de 2 fois son pib??
même si nous étions en forte croissance, combien d’années faut il pour rembourser autant…toutes les reformes et les taxes a venir ne changeront rien, la France tout comme la Grèce et les autres pseudo grands pays européens n’y couperont pas à la faillite.

Imaginez un particulier qui doit 220% de son salaire, qu’elle solution lui laisserai t’on a part le suicide….

Reply
Julien Flot says 11 juin 2013

D’après l’INSEE, la dette de la France atteint 90,2 % du PIB au 4ème trimestre 2012, soit 1.833,8 milliards d’euros. Mais si l’on prend en compte les engagements de l’Etat comptabilisés dans ce que les experts appellent le hors-bilan, la dette de la France serait beaucoup plus élevée. Elle atteindrait 242,2 % du PIB (4923,8 milliards d’euros). C’est du moins ce que révèle le dernier rapport de la Cour des Comptes publié le 30 mai dernier.

Les engagements hors bilan retracent les obligations susceptibles d’avoir un impact significatif sur la soutenabilité financière d’un Etat sans avoir les caractéristiques obligeant une nation à les intégrer dans son bilan. On y intègre les retraites, les mécanismes européens de stabilité financières ou encore la garantie des épargnants.

D’après les sages de la rue Cambon, les engagements hors bilan, qui peuvent être associés à de la dette cachée puisqu’ils ne sont pas pris en compte dans le bilan des comptes publics, représentent 3.090 milliards d’euros à la fin 2012. Ils excèdent donc largement le passif de l’Etat et pourraient menacer la crédibilité des engagements financiers de la France.

Doublement des engagements hors bilan

Les 3.090 milliards d’engagements hors bilan sont considérés comme un facteur de risque par la Cour des Comptes car ils sont normalement perçus comme un facteur d’appréciation de la crédibilité de la trajectoire budgétaire de l’Etat, et de sa capacité à rembourser sa dette. Dans son rapport, les sages s’inquiètent notamment de la forte augmentation entre 2006 et 2012 de cette dette hors bilan. Elle aurait doublé, même si une large part de cette hausse est due à un meilleur recensement de l’ensemble des engagements hors bilan de la France.

Avant 2006 et le vote de la LOLF (loi organique relative aux lois de finances), cette part cachée était largement sous-estimé car rien n’obligeait l’Etat à tenir une comptabilité de ses engagements hors bilan. En 2008 sont apparues les notions de régularité, sincérité et d’image fidèles des comptes publics. Ces deux lois permettent à la Cour des Comptes de reconnaître que l’appréciation du hors bilan français est de meilleurs qualité que celle des autres pays européens. Mais c’est là le seul satisfecit adressé à la France.

1.679 milliards d’euros pour les retraites

Ainsi, le rapport indique que les retraites forment le plus important volet des engagements hors bilan. Elles représentent 1.679 milliards d’euros, soit 54% du total. Certes en valeur relative, elles ont baissé depuis 2006. Mais en valeur absolue, les engagements liés aux retraites ont augmenté de 458 milliards d’euros, notamment à cause de la progression des pensions à verser aux fonctionnaires, militaires et agents de La Poste.

Autre raison qui explique le doublement du montant des engagements hors bilan de la France : les mécanismes européens mis en place suite à la crise grecque. La garantie française dans le FESF (Fonds européen de stabilité financière) a progressé de 50,8 milliards, à 58,1 milliards d’euros (+ 87%), quand celle pour le MES (Mécanisme européen de stabilité) atteint 126,4 milliards fin 2012. La garantie de protection des épargnants a également triplé pour représenter 394,4 milliards d’euros car celle-ci a augmenté après la crise financière.

Pas d’incidence sur le budget

Pour éviter que les engagements hors bilan continuent à progresser fortement année après année, la Cour des Comptes demande un encadrement plus strict et un suivi plus étroit pour analyser les éventuels risques. Elle recommande à l’Etat une “surveillance active”. Si les sages sont si prudents malgré l’importance des montants engagés, c’est que pour le moment, à l’exception des retraites, les engagements hors bilan ont une incidence limitée sur le solde budgétaire.

Laure-Emmanuelle HUSSON

Reply
fab56 says 11 juin 2013

Salut les graph’s,
Ut hebdo cac/ Test de supports ou ligne de signal (il faudra attendre la cloture de vendredi)… Ce que je vais surveiller car je crois que c’est important (surtout notre cher rsi qui ne pourrait être moins éloigné de son support => solutions: rebond ou cassure que l’on devrait retrouver sur les prix amha)….

Reply
CRIS says 10 juin 2013

oui je suis étonné pour un lundi et dans de faibles volumes…qui plus est après le vigoureux rebond de vendredi qui avait clouté juste au dessus de l’ancienne résistance horizontale des 3871…à suivre…Je ne peux que rester méfiant à ce niveau; l’essentiel des hausses a été réalisée ces derniers mois, le risque est relativement important actuellement pour quelques % de gains à mon avis mais je reste en alerte si je vois une occasion suffisamment intéressante.

Reply
Ajoutez votre réponse

tout recevoir header

Ne Partez Pas Les Mains Vides

Téléchargez gratuitement mon guide pour Réussir en bourse. Vous ne le regretterez pas

You have Successfully Subscribed!

Partagez cet article

Cet article vous a plu , Partagez-le maintenant !

5 Partages