Préparez-vous à une Pirouette (cacahouète) en Bourse

Le CPI est tombé et tous les experts et ânes à listes ont eu leur avis. moi aussi. Mon avis c’est que rien ne change. L’inflation est là, le pic pas encore mais il viendra. Après avoir sous estimée l’inflation, les banques centrales vont la surestimer et s’apprêtent donc à surréagir. Certains parlent déjà d’une hausse de 1% de la FED fin du mois. C’est toujours pareil. Il y’a les mid terms en novembre, Biden a besoin d’un miracle mais à quel prix ?

Pensée Bourse

Pour le marché, l’inflation est de l’histoire ancienne. on intègre que l’inflation ne se résorbera pas du jour au lendemain. Surtout on intègre que l’inflation dure trop longtemps et qu’une plus grosse partie devient durable. D’où le fait que je pense que l’inflation baissera mais ne reviendra pas à du 2% et que les nouvelles cibles des banques centrales deviendront du 3-4% comme nouvelle norme.

Mais en attendant, le marché va continuer de s’inquiéter pour la décroissance. Et comme mon histoire de paquebot, parce que les banques centrales ne laissent maintenant pas assez de temps à celui ci de tourner, elles vont faire des erreurs à agir trop et trop souvent et on le paiera dans quelques mois.

Hier le marché a donc eu un à coups vers le oh mon dieu l’inflation est toujours là, puis sur le fait que ce n’était pas une surprise mais que la décroissance était le plus important alors que l’inflation finira par baisser.

Téléchargez tout de suite et gratuitement mon livre plein de conseils exclusifs pour savoir comment détecter les bonnes actions à acheter et surtout au bon moment en cliquant ici

Mais comme souvent ces derniers mois, le marché a souvent besoin de 24 heures pour vraiment dire ce qu’il pense et en l’occurrence, il réalise qu’avant de croire en la pause de la FED, en la temporisation, il se passera encore quelques mois. Quelques mois où l’on va se dire que la FED va tirer encore fort et donc remettre sur la table la hausse des taux etc.

Mais ce qu’il faut se dire, c’est que l’on construit et que dans toute construction il y’a un zig zag , des à coups de par et d’autres. C’est ce qui nous construira une vue plus claire par la suite. mais en attendant, le marché reste en mode prendre ce qu’il y’a à prendre, la volatilité renforcée par la période estivale.

On va donc se tourner vers les résultats des entreprises peu à peu. Ce que la forte inflation dit aussi c’est qu’ils ne devraient pas être si mauvais. Mais au final, le marché risque d’accorder plus d’importance aux perspectives et à ce que les PDG diront sur leurs marges à cause de l’inflation mais aussi et surtout le début de rognement des CA du fait d’un consommateur moins enclin et enfin de l’impact de la hausse du dollar contre toutes les monnaies.

Et puis si on veut se faire peur, on aura la carte de la Chine qui vit donc en silence sa crise immobilière. A ce stade on pense que la relance suffira. Il faudra certainement y aller plus fort.

Bref, hier il y’a eu le CPi, mais plus que l’inflation, le marché pense que la décroissance sera plus rude. On peut penser qu’il a pricé tout cela mais qu’il n’a pas encore pricé la baisse des résultats. Pas ceux du second trimestre mais ceux de fin d’année.

Car ce que le marché est en train de construire actuellement, c’est sa vision économique pour la fin d’année. Le marché maintenant se projette plus qu’il ne regarde le passé.

La prochaine étape sera donc l’augmentation des taxes; L’interventionnisme de l’état va continuer mais on va remplacer peu à peu les aides et boucliers par des taxes pour contenter la gronde sociale. Les augmentations de salaires auront lieu mais seront moindre que l’inflation, ce qui fait que le côté durable de l’inflation sera réduit à du 3% je pense.

Et on va remplacer ça, par des taxes. Des taxes qui seront exceptionnelles bien sûr, sur les profits des sociétés énergétiques, sur les rentiers qui ont eu la belle vie dans un monde de taux bas, transitoires même mais la transition, on le sait, dure en général plus longtemps qu’on ne le croit.

Puis, viendra le temps, où il faudra sauver le paquebot économie. Dans une année. On oubliera alors le problème de l’inflation et on relancera Keynes et la planche à billets pour sauver l’économie et au passage relancer l’inflation des matières premières.

Tout n’est que cycle et la difficulté comme toujours , est d’appréhender le timing des sous vagues.

Vidéo bourse

Souhaitez-vous recevoir un email pour être averti dès la publication de mes nouvelles positions? Alors Cliquez-ici

Analyse CAC 40

Le CAC 40 se tient bien dans sa congestion court terme. Mais on sent également une fragilité. Avec l’illiquidité de la période tout est possible. y’a pas vraiment de décision claire tant qu’on ne cassera pas les 6050 ou les 5800.

On navigue à vue séance par séance en attendant. j’ai toujours un biais positif, on construit et on attend que le marché décide.

analyse CAC 40
analyse CAC 40

Portefeuille Graphseo Bourse

Je continue la balade mais il paraît que les gens sont heureux. J’ai retenté quelques grosses lignes hier pour simplifier mon suivi, mais en gros si on fait pas de l’intraday actuellement, on se fait balader; Donc la balade continue pour moi et je vais continuer surtout à tenter de protéger ma perf plus qu’a tenir mes lignes contre le marché.

C’est ce que j’ai fait ce matin en réduisant ma ligne Atos que j’avais accumulé hier mais le CPi a eu raison de la bonne dynamique. Je limite le risque donc et j’en ferai de même certainement cet aprem avec les lignes US accumulées pour jouer un rebond qui une nouvelle fois aura prouvé ses limites une fois la clôture faite. Mais je garde mon biais à ce stade que l’on construit du mieux.

Tous les trades sont partagés en temps réel au sein de l’Académie

Excellente fête nationale à tous

Portefeuille Graphseo bourse trading dynamique
Portefeuille Graphseo bourse trading dynamique

amicalement

Julien

Débuter, investir et gagner en bourse avec la stratégie du moindre risque

livre-2-recto

En une formation apprenez l'essentiel pour gagner en bourse en profitant de mes 16 années d'expérience. La stratégie du moindre risque permet d'avoir le bon timing pour acheter et vendre au bon moment sans se prendre la tête et donc en prenant moins de risques. J'ai mis tout ce que je sais dans cette formation. Une formation tout en un, pas à pas pour débuter, investir et gagner en bourse! Une formation en bourse qui les réunit toutes.

Débutez maintenant, apprenez comment je suis passé d'un petit compte à un portefeuille boursier à 7 chiffres sans avoir 150 de QI et comment vous pouvez en faire de même grâce à la Stratégie du moindre risque. Cliquez-ici pour découvrir comment la Stratégie du moindre risque peut révolutionner votre façon d'investir en bourse.

Découvrez la Stratégie du moindre risque maintenant
Merci de faire tourner et partager cet article
Image par défaut
Julien Flot

Julien Flot est Trader pour compte propre depuis 2006 et vous aide en toute transparence au quotidien à mieux investir en bourse.
Julien est comme vous, il a un jour voulu débuter en bourse, rapidement perdu quelques milliers d'euros avant d'apprendre de ses erreurs, bâtir une stratégie et l'appliquer avec discipline. Aujourd’hui grâce à sa "stratégie du moindre risque" il est devenu un investisseur qui bat régulièrement le marché! Sur Graphseo bourse, il partage depuis 2008 ses conseils en bourse, analyses et trades avisés pour vous aider à mieux investir et gagner en bourse à moindre risque! Découvrez son histoire en cliquant-ici

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. une question a vous poser, qui restera probablement sans réponse …
    Pourquoi avec un portefeuille de 3 M€ sur lequel vous faite 20/30% voire plus par an de manière systématique, vous vous activez a vouloir vendre des formations a 150 € pièce ? Avec le temps et l énergie que ca prend je comprends mal cette démarche … je serais vous, avec 3 M et avec de tels track record j’irai vite chercher a la banque quelques millions supplémentaires pour les faire fructifier ! ( si jamais 30% de croissance sur plusieurs millions n’est pas suffisant pour vivre … )

    • Bonjour déjà. Ensuite vous semblez déjà avoir un jugement établi. Les choses sont assez simple. Le site existe depuis 2008. 100% du contenu a été gratuit depuis le début. Ma stratégie s’est construite et a été partagée sur ce site. Avec plus de 6000 articles et vidéos, les gens ont demandé des synthèses sous forme de formation. Ce travail en sus de ma volonté de partagé est payant oui mais tout est partagé gratuitement pour celui qui s’en donne la peine. Ensuite, je n’ai jamais voulu avoir qu’une seule source de revenus, avoir un revenu recurrent qui était autrefois mon salaire d’employé, aide émotionnellement à traiter le capital boursier comme à part et vivre sur le salaire sans jamais ponctionner le capital, qui l’est déjà assez par les taxes. Je n’ai vraiment gagné gros que ces trois dernières années. Il est certain que lorsqu’on a un petit patrimoine, on se dit que 3 millions sont suffisants pour vivre et ne rien faire. Mais ne rien faire, n’est pas dans ma mentalité. Pour conclure, il y a une forme de volonté d’accomplissement de soi dans le fait de transmettre et c’et aujourd’hui ce qui me motive plus que le fait de gagner en bourse. C’est clairement une drogue pour moi, arrêter est compliqué. Et pour finir sur votre dernière idée, même si on a des milions, en emprunter pour els investir comme si on avait la certitude de gagner tous le temps est une terrible idée, je n’utilise que peu de levier et encore moins d’endettement pour investir en bourse, mon but est d’éviter les accidents dorénavant et de réduire mon risque, connaissant mes propres démons. Le prix de mes formations reste bas par rapport à leur valeur, justement car je ne souhaite pas en faire un business mais ce qui m’est demandé et demande un travail supplémentaire donc qui mérite salaire à mon sens. Je pourrais vivre de la bourse depuis 2013 environ mais je sais bien que la pression de déggaer du résultat pour vivre m’aurait certainement, aujourd’hui fait tout perdre. C’est un confort et je pense une obligation pour chacun de garder un revenu à côté de la bourse pour ne pas se forcer à gagner, forcer les trades.