L’inflation fait capituler la bourse mais l’essentiel n’est pas le krach

L’inflation n’est pas morte. On a eu encore une fois beaucoup d’hésitation sur les marchés hier. Mais comme souvent la première réaction était la bonne. On est donc passé par oh mon dieu l’inflation est encore forte, le pic n’est peut être pas passé à , c’est bon ça commence à souffler on construit le plafond, puis à nouveau oh mon dieu la FED va devoir monter les taux encore pour combattre l’inflation.

Globalement on sait tout cela. Rien ne change. l’inflation ne va pas chuter en 1 mois. Un pic cela peut aussi vouloir dire que l’inflation reste haut perchée pendant quelques mois; Et n’oublions pas que les mid terms sont en novembre, d’ici là la FED ne va pas changer sa volonté de remonter les taux car l’économie, elle aussi même si l’on croit en la récession, ne va pas se retourner en 1 mois. Donc la Fed a une fenêtre de tir fine pour continuer de remonter ses taux aux deux prochaines réunions.

Puis on parlera récession Et peut être que le marché rebondira car il se dira que la FED ne pourra pas aller au bout de sa politique de resserrement monétaire.

Et dire qu’on n’a même pas commencé à réduire le bilan.

Téléchargez tout de suite et gratuitement mon livre plein de conseils exclusifs pour savoir comment détecter les bonnes actions à acheter et surtout au bon moment en cliquant ici

Pour autant l’hypothèse ne change pas. L’inflation c’est has been, le vrai sujet va devenir peu à peu la peur de la récession. Mais le marché doit d’abord digérer. On le voit sur le rebond sur l’obligataire. C’est encore un peu prématuré mais c’est la construction en cours.

Mon erreur aura été encore de tirer trop tôt

C’est toujours pareil, la frontière entre le timing parfait de génie, et le trade débile est toujours très fine.

La compétence c’est de savoir couper. Et en ce moment il faut pas hésiter et j’hésite trop.

La bourse peut rester en digestion plus longtemps qu’on ne le croit.

Et force est de constater que les liquidations et nettoyages de portefeuille ne sont pas terminés. Pour acter la capitulation on avait besoin que les gros comme Apple se mettent à baisser. C’est en cours. Alors si on n’est peut être pas au bout encore, on peut se dire que là on rentre dans une capitulation.

On entendra certainement bientôt parler de quelques fonds qui ne vont pas survivre à leurs appels de marges.

La seule bonne nouvelle pour moi c’est que je n’ai pas de levier à ce stade et que je peux donc faire le dos rond. La baisse qui se met en place maintenant est une baisse de capitulation. le problème c’est qu’on ne sait jamais jusqu’ou cela peut aller. Juste que le rebond se fera au prorata donc l’idée de réussir à s’en sortir.

Le marché est d’autant plus compliqué qu’il est très volatil. Entre mon plus haut hier autour des 16h et mon plus bas quelques heures plus tard c’est 6% de volatilité sur le portefeuille. Alors certes, je l’ai un peu cherché car je suis orienté spéculation avec grosses lignes dorénavant mais quand même. La pause pipi coûte rapidement cher. Et on passe d’un timing parfait à une correctionnelle en un instant.

Il faut dire que c’est baissier point barre et qu’on se demande toujours à postériori pourquoi on s’est mis dans cette galère alors qu’on l’avait vu venir. ça c’est pour mon journal de trading.

Donc juger la perf dans ces moments est un jeu qui mine le moral.

Pour moi, on fera les comptes en fin de mois pour rappeler cette règle qu’anticiper c’est mal. 9 fois sur 10 il y aurait eu un rebond permettant de sortir des plus values, mais 1 fois c’est la capitulation qui se met en place et donc on le paye. il suffit d’une fois pour miner un compte.

Niveau CAC 40, on joue avec le feu.

on tient à ce stade les 6110, mais plusieurs impacts fragilisent ce niveau. En dessous y’a les 6080 et si on casse ça c’est le risque de capitulation également. 6000 est une zone, 5900 une autre. Délicat de savoir jusqu’où une fois que les fondamentaux ne sont plus importants, mais que les fonds vendent car ils sont en appel de marge et que les clients veulent retirer leurs sous alors qu’ils sont full investis et doivent vendre pour rembourser les clients. Sans parler des ventes de trackers lorsque le dca commence à faire trop mal et qu’on avait mal appréhendé son aversion au risque. Bref la bourse c’est toujours plus simple pour les théoriciens quand ça monte.

Les portes de sorties de secours de la salle de concert n’ont jamais semblé aussi étroites.

Niveau Portefeuille, je paye mon manque de discipline qui ne vient pas d’hier. Se rassurer en disant que l’on joue les gains, c’est une mauvaise excuse. J’ai voulu jouer, et je me suis fait prendre par la patrouille. C’est toujours le problème pas cher peut toujours devenir moins cher et on ne sait pas où est le fond de la marmite même si on a l’impression qu’on n’en est plus très loin. Et depuis deux jours j’ai cette impression mais faut jamais le croire jusqu’à ce que le marché le démontre quitte à louper le premier gros rebond.

Je continue de jouer le fait que le marché voudra jouer la peur de la récession plus que l’inflation sous peu. Mais c’était trop tôt et j’ai sous estimé que des appels de marge à gogo avaient encore sans doute besoin de se faire nettoyer.

Maintenant, ce n’est pas la catastrophe. la zone du nasdaq sur les 11500-11850 à mon sens peut faire support. La question sera pour quelle force de rebond. la zone des 12500-12200 devient maintenant la résistance en dessous de laquelle faut pas espérer plus que des rebonds techniques qui se font vendre.

La clôture hebdo sera importante comme toujours. la stat d’inflation de prix à la production aussi. Elle permettra de savoir si en effet il faut s’attendre à encore plus d’inflation à venir qui viendra se rajouter pour partie à l’inflation du consommateur et pour partie à la baisse des marges des sociétés que le marché va intégrer.

Sinon je continue de gérer par des renforcements/allègements en attendant mieux et en conservant une part de cash. je veux éviter de commencer à me mettre en levier qui aurait tôt fait de me faire capituler moi aussi.

Pour info, je n’ai passé aucun ordre sur mon portefeuille bas de laine qui reste encore cash à 50%, là j’ai su patienter pour la capitulation.

Mais cette phrase d’un ami n’a jamais était aussi vraie : C’est quand il sera temps d’acheter que tu n’en auras pas envie. Et je dois dire que je commence à ne plus vouloir acheter.

Le doute s’installe. C’est cela le marché et c’est pour cela que la capitulation se réalise. Tout est psychologie et flux.

Toutes les positions sont partagées en temps réel au sein de l’Académie.

portefeuille bourse trading quelles actions acheter 4
Portefeuille Graphseo Bourse trading dynamique

Souhaitez-vous recevoir un email pour être averti dès la publication de mes nouvelles positions? Alors Cliquez-ici

amicalement

Julien

Note: Toutes les positions sont discutées et annoncées en temps réel sur L'Académie des Graphs. Le portefeuille est mis à jour une fois par jour. Les positions prises ou soldées en cours de journée post publication sont stipulées directement dans l'article du lendemain. Chaque fin de mois et chaque fin d'année, un article spécifique est publié pour faire le bilan de la performance du mois et de l'année. Le portefeuille représente mes convictions personnelles consolidées (portfolio zonebourse) et ne sont pas une incitation à l'achat ni à la vente.

Performance 2021: +122%; 2020: +121%; 2019: +79%; 2018: +21%; 2017: +24%; 2016: +12%; 2015: +45%; 2014: +30%; 2013:+72%...

La performance moyenne annuelle est de +40% depuis 2008. Avec l'accroissement du capital, je prends moins de risques aujourd'hui et vise +20% par an selon les conditions de marché. Ce qui m'importe, c'est le gain en valeur que représente ces +20% et non le pourcentage de gain seul. On ne gère pas un portefeuille à 6 chiffres comme on en gère un à 7...

Mon capital et mon horizon de placement sur chaque titre ne sont surement pas les mêmes que les vôtres. Le portefeuille est là pour partager avec vous en toute transparence mes convictions au quotidien mais n'a pas vocation à être suivi. Mon but est de vous apprendre à pêcher votre propre poisson et non à vous le donner. Cela reflète uniquement mon avis/opinion qui ne saurait valoir recommandation.

Les frais sont de 0,10% par ordre soit 0,2% l'aller retour (TTF en sus lorsque applicable) qui sont prélevés à la clôture de la position afin que vous ayez la performance brute de chaque position. La performance globale, elle, est nette de frais. Les éventuels retraits sont annoncés, notamment quand vient le moment de payer les impôts sur bénéfices. La grande majorité des bénéfices sont réinvestis depuis 2008. Les retraits/virements ponctuels annoncés. La performance est donc en net.
Merci de faire tourner et partager cet article
Image par défaut
Julien Flot

Julien Flot est Trader pour compte propre depuis 2006 et vous aide en toute transparence au quotidien à mieux investir en bourse.
Julien est comme vous, il a un jour voulu débuter en bourse, rapidement perdu quelques milliers d'euros avant d'apprendre de ses erreurs, bâtir une stratégie et l'appliquer avec discipline. Aujourd’hui grâce à sa "stratégie du moindre risque" il est devenu un investisseur qui bat régulièrement le marché! Sur Graphseo bourse, il partage depuis 2008 ses conseils en bourse, analyses et trades avisés pour vous aider à mieux investir et gagner en bourse à moindre risque! Découvrez son histoire en cliquant-ici

Un commentaire

  1. La photo parle d’elle même ;)

    Merci de partager avec transparence vos difficultés. C’est intéressant en terme de psychologie et ca démontre toute son importance en ses temps compliqués. Et ca réconforte un peu puisque tout le monde prend cher en ce moment…

Laisser un commentaire