Menu

Prévision cac 40 pour la séance du 18 septembre 2014

Le passage au-dessus des 4420 points a permis au cac 40 de retourner sa tendance de court terme. Cependant tout au long de la journée les haussiers furent fébriles et les 4450 même pas testés. La suite est donc bien délicate avec la FED dans une petite heure maintenant alors que les US eux ont largement et peut être top anticipés l’annonce de Janet Yellen. C’est ce qui m’a motivé à clore mes positions aujourd’hui pour éviter tout gap fâcheux demain.Graphiquement, toute cassure des 4420 et les baissiers reprennent la main. La cassure des 4390 scellera l’objectif de tester les 4330-4350. Au-dessus des 4420, les haussiers sont en embuscade mais ce n’est qu’en cassant les 4450 qu’ils lâcheront les chevaux vers 4515. Seule la FED ce soir et l’ouverture demain nous permettront d’aviser. 4420 est support pivot, 4450 résistance pivot. On prend ses décisions selon le passage de l’un ou l’autre. Pas mal de valeurs ont rebondi aujourd’hui mais restent faibles. Du coup pour moi jouer la hausse demain relève trop du pari. Il est mieux de prendre sa décision à l’ouverture. Sous 4420 on vend, au-dessus des 4450 on achète. Il faut savoir faire simple et prendre peu de risques avec les effets d’annonce.

cac 40

Recevez mes nouvelles positions ainsi que mon portefeuille boursier par email via des chroniques régulières. C'est gratuit !

Mes écrits sont motivés par vos retours : Partagez mon travail. Merci de votre soutien !

Un commentaire

  1. La Réserve fédérale des Etats-Unis a renouvelé mercredi son engagement à conserver des taux d’intérêt proches de zéro « pour une durée considérable » mais a publié des projections qui laissent entendre que les taux pourraient remonter à un rythme plus soutenu qu’elle ne le pensait voici quelques mois.

    Beaucoup d’économistes et de traders pensaient que la banque centrale, au terme d’une réunion de politique monétaire de deux jours, modifierait la formulation dont elle use depuis mars sur l’évolution prévisible des taux, au vu d’indicateurs économiques rassurants sur la conjoncture économique.

    Mais la politique ultra-accommodante de taux très bas restera adaptée pendant encore « une durée considérable » une fois bouclé son programme de rachats d’actifs obligataires, a-t-elle fait savoir, annonçant une nouvelle réduction de 10 milliards de dollars de ses rachats mensuels, ce qui doit lui permettre de terminer ledit programme le mois prochain.

    « Même si l’expression très suivie ‘durée considérable’ reste dans le communiqué du Fomc (Comité de politique monétaire), le nouveau schéma annoncé pour la normalisation des taux d’intérêt montre qu’il est bien question de relever les taux », commente John Kilduff (Again Capital).

    Le Fomc a également réaffirmé qu’il existait encore des capacités inemployées « significatives » sur le marché du travail, ce qui laisse penser qu’un resserrement monétaire n’est pas pour tout de suite.

    « Globalement, la situation du marché du travail s’est encore un peu améliorée; toutefois, le taux de chômage varie peu… », explique le Fomc dans un communiqué. Le taux de chômage a été ramené à 6,1% en août mais la croissance de l’emploi a ralenti et l’évolution salariale est amorphe.

    S’exprimant en conférence de presse, la présidente de la Fed Janet Yellen a dit que le Fomc étudiait la pertinence du taux de chômage comme indicateur adéquat de la sous-utilisation des capacité du marché du travail, sous-utilisation dont atteste, selon elle, des revalorisations salariales poussives.

    Wall Street n’a que peu varié après la publication du communiqué de la Fed, mais monté quand Yellen a parlé, tandis que le dollar a atteint son plus haut niveau face au yen depuis septembre 2008. Les rendements des Treasuries ont monté, les traders marquant ainsi l’éventualité d’un resserrement monétaire à l’avenir.

    La Fed a également publié ses prévisions économiques trimestrielles qui s’étendent jusqu’en 2017 cette fois-ci. Elles laissent entrevoir un rythme de hausse des taux plus soutenu que ce n’était le cas dans les projections de juin.

    Pour la fin 2015, la projection médiane donne un taux des Fed funds de 1,375%, contre 1,125% en juin, et de 2,875% pour la fin 2016 (2,50% en juin). Pour 2017, la projection médiane est à 3,75%. Les futures suggèrent que les traders anticipent des taux d’intérêt à 0,75% à la fin de l’an prochain.

    La Fed a enfin publié un nouveau schéma pour sa stratégie de sortie de sa politique de stimulation mise en place pour faire face à la crise financière et à la récession de la période 2007-2009.

    Elle compte mettre un terme au réinvestissement des produits de ses énormes avoirs obligataires quelques temps après avoir lancé le cycle de remontée des taux d’intérêt, en fonction de la situation économique.

    Elle pense également varier son objectif de marge du taux des Fed funds en fonction de ce qu’elle verse aux banques sur leurs réserves obligatoires.

    Les présidents des Fed de Dallas Richard Fisher et de Philadelphie Charles Plosser ont divergé d’avec le reste leurs collègues mercredi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comme plus de 10 000 personnes, recevez ma formation, mon top actions et mes chroniques

Recevez gratuitement tout ce qu'il vous faut savoir pour mieux investir, réussir en bourse dès demain et ma formation gratuite pour bien débuter.